Quelles conséquences pour la sécheresse aux États-Unis ?

Par Camille Collart Dutilleul

Crédit photo : Emmanuel Goulet

Le mois de juillet a été – du moins sur le continent US – le mois le plus chaud depuis que les températures sont enregistrées. En effet, depuis plusieurs semaines sévit dans la « Corn Belt » des États-Unis une sécheresse de grande ampleur qui n’a pas vu de précédent depuis 1956 et dont les lourdes conséquences ne se limiteront pas à l’agriculture américaine.

Cette zone, située dans le Middle West, tire son surnom de la très forte concentration de plantations de maïs qui sont établies dans cette région depuis le 19ème siècle bien que les productions se soient diversifiées depuis la fin du 20ème siècle.

La sécheresse touche près de 60 % du territoire selon le US Drought Monitor et de gigantesques incendies ont récemment ravagé le Colorado.

Quelles pourraient être les conséquences de cette sécheresse ?

Outre les grandes difficultés que vont rencontrer les agriculteurs sinistrés, la sécheresse devrait avoir un impact sur les prix payés par les consommateurs, qui vont sensiblement augmenter à partir de 2013.

Les conséquences pourront être également graves, voire dramatiques pour les pays du sud. La sécheresse ne sévit pas qu’aux États-Unis. Le Mexique comme la Russie, l’Ukraine et l’Inde ont également connu récemment des crises causées par une nette diminution de la pluviométrie. Toutes ces situations conduisent inéluctablement à la flambée des prix des matières premières agricoles sur les marchés. Les ONG redoutent de nouvelles émeutes de la faim en Afrique, rappelant que les prix des céréales sont aujourd’hui plus élevés qu’en 2008, année ayant connu de nombreux soulèvements dus à la flambée des prix des denrées alimentaires. L’indice mensuel des prix des produits alimentaires établi par la FAO indique une hausse des prix de 6 % pour le mois de juillet 2012.

De nombreux éleveurs américains dénoncent l’obligation d’ajout d’une part d’éthanol dans les carburants destinés aux automobiles. Cette obligation conduit à rendre le maïs moins disponible dans la mesure où c’est à partir de cette matière première qu’est fabriqué l’éthanol.

Les États-Unis ne sont pas les seuls à imposer de tels quotas. L’Union européenne, qui subventionne par ailleurs les productions destinées aux agrocarburants, impose elle aussi l’ajout d’une part minimale d’éthanol dans les carburants européens.

Ces dispositions encourageant la production d’agrocarburants sont dénoncées depuis plusieurs mois par les ONG et par la FAO qui redoutent leur influence sur les prix et la disponibilité des matières premières agricoles dans les pays du sud. José Graziano da Silva, le directeur général de la FAO, a d’ailleurs très récemment demandé aux États-Unis de suspendre sa production d’agrocarburants afin de favoriser une stabilisation des marchés.

Enfin, – et cela constituerait une conséquence inattendue de cette sécheresse historique – certains vont même jusqu’à affirmer qu’elle pourrait coûter sa réélection à Barack Obama.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller consulter cet article très complet de Rachida Boughriet sur le sujet.

A propos Camille Collart Dutilleul

Doctorante - Programme Lascaux - "Les moyens juridiques de valorisation des produits agricoles et agro-alimentaires en droit national, communautaire et international"
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Quelles conséquences pour la sécheresse aux États-Unis ?

  1. Ping : La sélection | Le blog du Programme Lascaux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s