Accaparement des terres dans le monde : Données récentes

– Par Sylvestre YAMTHIEU

Le 22 mars 2012, l’ONG GRAIN a publié un tableau de données sur l’accaparement des terres dans le monde. Ce tableau concerne 416 cas initiés par des investisseurs étrangers dans différents pays notamment sur de vastes superficies destinées à la production agricole des denrées alimentaires. Les exemples recensés portent sur des initiatives qui ont été entamées après 2006 et les terres concernées couvrent une superficie de près de 35 millions d’hectares répartis dans 66 pays.

Les données publiées montrent que l’Afrique est la première cible. Cependant, elle n’est pas la seule car, la place occupée par l’Amérique latine, l’Asie et l’Europe de l’Est, montre que l’accaparement des terres agricoles est un phénomène mondial.

Parmi les « accapareurs » des terres dans les pays étrangers, les États-Unis occupent une place importante avec 41 contrats d’accaparement recensés. Par exemple, Cargill, l’une des plus grandes entreprises mondiales d’agrobusiness (d’origine américaine) a acquis des centaines de milliers d’hectares de terres agricoles par le biais de son fonds de couverture, Black River Asset Management.

En revanche, les investisseurs basés en Europe et en Asie détiennent environ deux tiers des cas d’accaparement des terres. Alors qu’en Europe, les investisseurs Allemands ainsi que ceux du Royaume-Uni occupent les premiers rangs, en Asie c’est de l’Inde et la Chine que viennent la majorité des « accapareurs ».

Cet article, publié dans Conseils de lecture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s